Vous êtes camgirl débutante ou vous souhaitez vous lancer en tant que camgirl? Vous vous poser la question de la déclaration de vos revenus? Les réponses à vos questions se trouvent dans cet article.

Quel statut choisir en tant que camgirl débutante?

Faites simple, choisissez la micro-entreprise

Pour déclarer vos revenus vous devez constituer une entreprise ou une société. Il en existe un certain nombre : Entreprise Individuelle au régime réel, Entreprise Individuelle au régime micro-entreprise, Société par Actions Simplifiée, Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle, Société A Responsabilité Limitée, Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée…

Chacune a ces spécificités et il est bien difficile de s’y retrouver sans l’aide d’un spécialiste comme un expert comptable. Le choix dépendra notamment de votre situation familiale, de votre situation professionnelle ou encore de votre chiffre d’affaire prévisionnel.

Très bien mais alors? Alors je vais vous renseigner pour un cas simple, celui de la camgirl débutante. Je ne suis pas expert-comptable, mais j’ai dû approfondir le sujet pour mon cas personnel et le statut de micro-entrepreneur est l’idéal pour une camgirl débutante.

Les avantages de la micro-entreprise :

Point de vue entreprise, que recherche une camgirl débutante ?

  • Des frais de création d’entreprise faibles.
  • Une création d’entreprise simple facile et rapide.
  • Plus généralement, des démarches administratives ainsi qu’une comptabilités simplifiées.
  • Ne pas avoir à avancer les des charges sociales et fiscale. Pas de revenus, pas de charge.
  • Si possible, des charges sociales et fiscales faibles.
  • Et enfin, des frais de fonctionnement faibles.

Le statut de micro-entrepreneur répond à l’ensemble de ces points et c’est pourquoi il est choisi par la majorité des personnes créant une entreprise aujourd’hui. Il n’est pas adéquat si le créateur d’entreprise souhaite entreprendre avec plusieurs associés ou encore si l’activité nécessite de forts investissements financiers. Mais ce n’est pas notre cas.

Les inconvénients de la micro-entreprise :

Vous cherchez les inconvénients?

  • Ce statut n’ouvre pas le droit au chômage en cas de cessation d’activité. Mais c’est le cas pour l’ensemble des travailleurs non-salariés. Bien évidement, si vous êtes déjà au chômage au moment de la création de votre activité de camgirl, vous pouvez bénéficier de toutes les aides à la création d’entreprise : ACRE, cumul de votre Allocation de Retour à l’Emploi avec vos revenus de camgirl…
  • Le chiffre d’affaire est limité. Pour une activité de service (ce qui est notre cas), vous ne pouvez pas dépasser 70000€ par an , soit en moyenne 5833€ par mois. En comptant environ 25% de charge (le pire cas, ce point est détaillé plus loin), cela vous fait un revenu maximal d’environ 4300€ par mois, ce qui est déjà plus que correct.

Nb : pour information, le statut de micro-entrepreneur est la nouvelle dénomination du statut d’auto-entrepreneur. Vous verrez néanmoins que beaucoup de monde emploie encore le terme auto-entrepreneur, y compris les administrations.

Le statut de micro entrepreneur est donc l’idéal, que ce soit en complément d’une activité salariée, en tant qu’activité principale ou encore en cumul avec votre Allocation de Retour à l’Emploi.

Combien cela va me coûter?

A la création

C’est simple 0€! Pas de statut à rédiger avec un avocat, pas de capital social à déposer, l’immatriculation de votre micro-entreprise de camgirl est gratuite.

Durant la vie de votre entreprise

Vous allez devoir régler plusieurs cotisations durant la vie de votre entreprise :

  • Les cotisations et contributions sociales : ce montant des cotisations et contributions sociales est un pourcentage du chiffre d’affaires. Le taux dépend du secteur d’activité et est de 22% pour l’activité de camgirl (prestations de services et professions libérales non réglementées).

A noter, pas de chiffre d’affaire = pas de cotisation sociale à payer.

De plus, lorsque vous débutez une activité (de camgirl ou autre), vous pouvez bénéficier de l’ACRE : Exonération de début d’activité de création ou reprise d’entreprise. Ce dispositif vous permet de bénéficier d’un taux de cotisation et contributions sociales réduit durant vos trois premières années d’activité. Le montant des cotisations est alors de seulement 5,5% la première année, 11% la deuxième et 16,5% la troisième. A l’échéance de votre troisième année d’activité, vous repassez à taux plein, soit 22% du chiffre d’affaire.

    • La contribution à la formation professionnelle (CFP) : le montant de cette cotisation est égale à 0,1% du chiffre d’affaire. Ici encore, pas de chiffre d’affaire = pas de CFP à payer.
    • La cotisation foncière des entreprises (CFE) : le montant de cette taxe dépend de l’endroit où est établi votre micro-entreprise.
    • Il est important de savoir que la première année, vous êtes dispensées de payer cette cotisation. De même, si votre chiffre d’affaire est inférieur à 5000€ quelque soit l’année, vous en êtes également dispensée.
    • L’impôt sur le revenu : il existe deux possibilités pour le paiement de l’impôt sur le revenu.
  • Soit vous incluez vos revenus de micro-entrepreneur dans les revenus de votre foyer fiscal. Dans ce cas, vous aurez un taux d’imposition sur ces revenus qui dépendent de votre situation fiscale (nombre de part, revenus autres, revenus salarié…).
    Soit vous optez pour le versement libératoire de l’impôt sur le revenu lors de la création de votre micro-entreprise (au durant les 3 mois suivant en adressant un courrier à l’Ursaaf). Dans ce cas, le montant sera de 2,2% de votre chiffre d’affaire. Cet impôt sera payé en même temps que vos cotisations.

Un exemple pour bien comprendre

Afin de bien comprendre, nous allons prendre un exemple simple. Vous venez de démarrer votre activité de camgirl et avez gagnée 2456€ sur Chaturbate ce mois-ci.

Vous devrez vous acquitter de :

  • Les cotisations et contributions sociales : 2456 * 0,055 = 135,08€ (uniquement 5,5% car vous bénéficiez de l’ACRE, si taux plein à 22%, les cotisations seraient de 540,32€)
  • La contribution à la formation professionnelle (CFP) : 2456 * 0,001 =2,456€
  • La cotisation foncière des entreprises (CFE) : 0€
  • L’impôt sur le revenu (si versement libératoire): 2456 * 0,022 =54,032€

Il restera donc dans votre poche : 2456 – 135,08 – 2,456 – 54,032 = 2264€.

Il y a donc environ 9% de charge au global en incluant l’impôt (environ 25% après les 3 premières années et la fin de ACRE). Cela est faible par rapport aux autres types d’entreprises et gardez en tête que ces cotisations vous ouvrent les droits à la sécurité sociale, à la retraite et à la formation.

Comment ouvrir sa micro-entreprise

Ouvrir sa micro entreprise et extrêmement simple et rapide. Cette démarche s’effectue en ligne en quelques minutes.

Rendez-vous à cette adresse, cliquez sur déclarer mon auto-entreprise et renseignez les différents champs.

Les obligation du micro-entrepreneur

Le régime de ma micro-entreprise a été créé pour faciliter la démarche de création et de gestion de son activité. Il y a donc beaucoup moins d’obligation que pour une entreprise « classique ». Néanmoins, moins d’obligation ne veut pas dire aucune obligation.

Tenir un registre des recettes et achats

La comptabilité d’un micro-entrepreneur est limitée à la simple tenue d’un registre des recettes et des achats. Pas besoin de comptable, il vous suffit pour chaque recette (=paiement de la plateforme de cam) ou d’achat d’inscrire une nouvelle ligne mentionnant les informations suivantes :

  • la date de l’encaissement (et non de la facturation),
  • le numéro de la facture correspondant à cette recette,
  • le nom du client,
  • la nature de la prestation rendue,
  • le montant encaissé,
  • le mode de paiement du client (= la plateforme) : chèque, espèces, carte bancaire, paypal…

Vous pouvez trouver des modèles de registre pre-remplis sur Amazon.

Ouvrir un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle

Vous devez ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité professionnelle.

Note importante, vous n’avez pas obligation d’ouvrir un compte professionnel. Vous pouvez ouvrir un second compte personnel mais qui sera affecté uniquement à votre micro-entreprise. C’est un point intéressant, car les comptes personnels « classiques » sont en général moins chers que les comptes professionnels. Pensez également à ouvrir un compte dans une banque en ligne, vous aurez peu de frais.

Personnellement, j’utilise Boursorama et j’en suis extrêmement satisfaite (gratuit, simple, réponse rapide aux mails, application téléphone pour consulter ces comptes…).

Déclarer votre chiffre d’affaire

Vous devez déclarer votre chiffre d’affaires, mensuellement ou trimestriellement selon l’option choisie, même si celui-ci est nul pour la période. Dans ce cas, la déclaration de chiffre d’affaires doit être complétée en positionnant le montant 0 dans la colonne « chiffre d’affaires » de votre déclaration.

Vous pouvez déclarer votre chiffre d’affaire et payer vos cotisations en vous connectant à votre espace personnel sur https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/

Remarque : à compter du 1er janvier 2019, la déclaration et le paiement des cotisations doivent désormais être effectués de façon dématérialisée en ligne

En cas de besoin, vous trouverez plus détails sur le statut de micro-entrepreneur sur le site https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr.

Nous vous conseillons également de lire notre guide de la camgirl débutante.