Vous êtes camgirl mais vous n’arrivez pas à amener du trafic dans votre room? Vous ne comprenez pas pourquoi certaines filles ont plusieurs centaines de viewers quelques minutes après leur connexion? Vous ne voyez pourquoi certaines camgirls sont sur la page principale et vous en page 10? Les réponses se nomment Traffic bots et Divatraffic!

Le classement sur les sites de cam : une des clés du succès

Avant de vous parler de Divatraffic et des traffic bots, il me parait important de faire un rappel sur le fonctionnement du classement sur les sites de cam.

Ce que j’appelle le classement n’est ni plus ni moins que l’ordre d’affichage des camgirls sur les pages du site de cam. Il est basé sur un score calculé en interne par le site de cam. Plus une camgirl possède un score élevé, plus elle sera dans les premières camgirls affichées. Evidemment, plus elle sera dans les premières, plus elle aura de chance que des visiteurs viennent voir son show et dépensent quelques tokens.

Il est courant dans le domaine du référencement sur internet de dire que si vous n’êtes pas en première page sur google vous n’existez pas. Ici c’est la même chose. Si vous n’êtes pas sur la premiers page du site de cam, vous n’existez pas.

Mais alors, comment être bien classée et comment est calculé ce score? Il faut savoir que chaque plateforme possède son propre algorithme mais il est tout à fait possible de trouver quelques facteurs communs :

  • la qualité du stream. Mieux vaut être en HD+ qu’en 480p. Plus la qualité vidéo sera bonne, plus votre score sera élevé.
  • le nombre d’abonné. Plus vous avez d’abonné, plus votre score sera élevé.
  • Le nombre de viewer présent dans votre room. Plus il y aura de viewer dans votre room, plus votre score sera élevé.
  • Le nombre de viewer inscrit présent dans votre room. Plus il y aura de viewer inscrit dans votre room, plus votre score sera élevé.

Les deux derniers points sont les plus importants dans le calcul du score. C’est finalement assez logique. La plateforme cam cherche à maximiser ses revenus. Elle doit donc orienter les viewers vers les rooms dans lesquelles les viewers sont les plus sujets à dépenser. Elle doit donc trouver les rooms qui plaisent le plus. Le premier indice pour trouver ces rooms est tout simplement de se baser sur le nombre de viewers en cours.

C’est la tout le paradoxe : pour qu’une camgirl gagne de l’argent, elle doit avoir de viewers. Pour avoir des viewers, elle doit être bien classée. Pour être bien classée, elle doit déjà avoir des viewers.

Les plateformes connaissent bien cette problématique. Elles ont donc mis en place quelques parades pour limiter ce cercle infernal. Les plus communes sont : le bonus de visibilité pour les débutantes (leur score est amélioré durant les premières semaines de diffusion) et le bonus aléatoire (aléatoirement, le score de certaines rooms est amélioré temporairement). Ces parades aident mais la tendance décrite plus haut reste extrêmement dominante.

Les méthodes pour améliorer son classement : les traffics bots et l’achat de viewers

Quelles sont donc les solutions pour améliorer votre classement? Nous l’avons vu dans le paragraphe précédent, améliorer son classement consiste à augmenter le nombre de viewers dans votre room. Attention, il s’agit d’augmenter le nombre de viewers dans votre room uniquement lorsque vous diffusez, pas autrement. C’est un point important car avoir quelques centaines de viewers sur votre page en permanence alors que vous n’êtes pas connectée apparaîtrait comme suspect pour la plateforme. Vous risquez alors le ban ou plus probablement un déclassement (l’exact inverse de se que vous recherchez).

Il existe deux solutions pour augmenter le nombre de viewers lorsque vous diffusez: les traffic bots et l’achat de viewers.

Les traffic bots

Traffic bots unuro

Les traffic bots (=robots) sont des programmes qui vont venir dans votre room pour simuler la présence de viewers. Il en existe pour différentes plateformes cam, majoritairement pour les plus connues. Les caractéristiques à prendre en compte pour choisir un traffic bots :

  • le trafic doit être généré uniquement lorsque vous êtes en show. Cela peut se faire de façon automatique ou manuelle (vous activez le trafic lorsque vous le souhaitez)
  • le trafic doit être généré de façon progressive. Il ne s’agit pas d’obtenir 1000 viewers dans votre room une seconde après que vous soyez connectée
  • le trafic généré doit avoir le plus possible un comportement « humain ». Par exemple, l’ensemble des viewers « fictifs » ne doit pas resté pendant 2h dans votre room. Il doit y avoir un roulement sans quoi cela sera peu crédible et risquera de remonter une alerte aux gestionnaires de la plateforme.

C’est la toute la difficulté des traffics bot : en trouvez un qui fonctionne sans risquer de vous faire repérer par la plateforme. Il s’agit de rester sous les radars. Sans quoi, vous risquez une alerte voir un ban par la plateforme cam et en plus vous aurez perdu les quelques centaines d’euros que coûtent la plupart des bots.

Je n’ai pas personnellement testé beaucoup de traffic bots. Par contre, je connais plusieurs camgirl qui utilisent unuro.com et qui en sont satisfaites. Son prix est dans la moyenne, soit 500$/an. Il vous permet d’envoyer jusqu’à 1000 fictifs viewers dans votre chatroom. Il ne fonctionne qu’avec Chaturbate.

L’achat de viewers via Divatraffic

Divatraffic achat de viewers

La seconde façon de monter dans le classement est l’achat de viewers. Cela consiste, comme son nom l’indique, à acheter des viewers, pour qu’ils viennent dans votre room. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’aller les chercher un à un ni de gérer des campagnes de publicité auprès d’annonceurs. Il existe des services comme Divatraffic qui gèrent cette partie acquisition de viewers en réalisant de la pub sur divers sites. En souscrivant à leurs services, ils s’occuperont de rediriger automatiquement les viewers vers votre room lorsque vous serez connectée.

Les avantages sont nombreux, je me focaliserai donc sur les deux qui me semble les plus importants :

  • le trafic provient généralement de publicité placée sur des sites, comment dire…, à tendance pornographique. Il s’agit donc de trafic qualifié, qui est donc potentiellement très intéressé par les showcams. En plus de vous faire monter dans le classement, une part de ce traffic est donc susceptible de vous donner des tokens.
  • à la différence des traffic bots, il s’agit ici de vrais viewers. Leurs comportements sera donc jugé normal par l’algorithme de vérification du trafic de la plateforme cam. Il n’y a donc aucune chance d’être sanctionnée.

Je vous invite à vous documenter sur le site de Divatraffic pour connaitre l’ensemble des fonctionnalités qu’ils proposent.

Ils proposent plusieurs plan pour les camgirls indépendantes entre 9,90$ et 99,90$ par mois (sans engagement, c’est moins cher si vous vous engagez pour un an). Chaque plan intègre des tokens « offerts » (vous ne serez pas dépaysée, il s’agit également de la monnaie interne au site Divatraffic) qui vous permettent d’acheter du trafic. Vous avez par la suite la possibilité d’acheter des tokens supplémentaires si vous souhaitez encore plus de trafic et donc de viewers. Cela peut vous paraître cher, mais l’idée est bien de gagnez beaucoup plus que ce que vous coûte le trafic acheté. Comme toute publicité, c’est un investissement qui doit être rentable.

Vous pouvez vous inscrire ici.

De mon point de vue, le plan à 9,90$ est trop limité, il faut mieux commencer directement avec celui à 29,90$ et acheter des tokens supplémentaires à la demande si nécessaire. Après un mois ou deux, vous pourrez changer de plan pour le plus avantageux suivant la quantité de trafic dont vous avez besoin.

Vous avez la possibilité de choisir l’origine géographique du trafic que vous achetez : monde, USA, Europe… A vous de testez ce qui marche le mieux. Vous pouvez faire un mixte : du trafic à bas coup de « piètre qualité » (mais qui vous fait monter dans le classement) + du trafic « cher » mais de qualité (dont les viewers peuvent devenir des consommateurs). Bref, testez et affinez!

Divatraffic est compatible avec les plateformes cam suivantes :

Divatraffic plateformes compatibles

Note : vu le nombre de plateforme compatible, il est facile de comprendre que cette pratique d’achat de viewer est très très répandue.

Mais finalement, n’est-ce pas de la triche?

C’est une question qu’il est légitime de se poser, finalement n’est-ce pas de la triche? Personnellement, ma réponse est nuancée.

Oui et non!

Il faut tout d’abord distinguer les deux méthodes d’obtention de viewers. Les traffic bots peuvent être considérer comme de la triche car ils ont comme unique objectif de manipuler l’algorithme de classement afin que vous en tiriez un bénéfice. Ils n’apportent directement aucun réel viewer dans votre room. En ce sens, l’utilisation de traffic bots est donc effectivement de la triche.

L’achat de viewers, via divatraffic par exemple, est différent par construction : il s’agit effectivement de vraies personnes. Vous vous contentez d’acheter du trafic après d’une régie publicitaire spécialisée (Divatraffic) de la même façon que le fait directement la plupart des sites de cam et bon nombre d’affiliés qui travaillent pour eux. Il s’agit de vrais viewers, ce n’est donc pas de la triche.

Mais de plus en plus difficile de faire sans…

Que ces pratiques soient réellement de la triche ou non, il devient dans tout les cas de plus en plus difficile de s’en passer. Pourquoi? Simplement parce que de plus en plus de camgirl, ainsi que la majorité des studios de « qualité », utilisent ces méthodes. Vous vous retrouvez donc de facto de plus en plus bas dans le classement.

Attention, je ne dis pas qu’il n’est pas possible de réussir sans utiliser ces outils. Je dis uniquement que « réussir » vous demandera beaucoup plus d’effort si vous ne recourrez pas à ces outils. Dis autrement, pour un même show, vous gagnerez bien plus en recourant à ces outils que sans. Et cela sera d’autant plus vrai que le nombre de camgirl utilisant ces outils augmentera.

Ce discours doit également être tempéré suivant l’expérience et l’ancienneté que vous avez. Si vous possédez déjà une communauté de viewer importante, vous n’avez pas nécessairement besoin de recourir à ces stratagèmes pour gagner votre vie. Par contre si vous débutez cela devient de plus en plus difficile.

Exemple par les chiffres

Je finirai par un exemple. Il y a quelques semaines, je suis tombée sur un forum italien sur lequel une camgirl débutante demandait des conseils. Elle réalisait des shows depuis un bon mois mais n’avait gagné que 163$. Je prends contact avec elle pour voir si je pouvais l’aider.

J’observe donc deux de ses lives. J’ai quelques remarques pour les améliorer mais rien de transcendant. Le problème vient clairement du fait qu’il n’y a presque personne dans sa room. Elle est donc loin des top cams de la première page. Je lui conseille dans un premier temps de développer ses réseaux sociaux pour rediriger des personnes sur la plateforme cam. Elle ne veut pas être présente sur les réseaux sociaux en tant que camgirl pour des questions d’anonymat / vie privée.

Je lui propose donc les possibilités décrites dans cet article (c’est de là que me vient l’idée de l’article d’ailleurs 😉 ). Bien que retissante car cela revenez à « investir » environ tout ce qu’elle venait de gagner, elle décide d’essayer. Deux semaines plus tard, elle a gagné environ 900$ en dépensant 150$ en achat de traffc sur Divatraffic. Soit un bénéfice de 750$ en deux semaines. A comparer aux 163$ en un mois sans Divatraffic… L’investissement lui a clairement été rentable. Et j’espère pour elle que ce n’est que le début.