Dans cet article je vais aborder un sujet bien connu des femmes, à savoir la menstruation ou les règles. Le métier de camgirl nécessite de surmonter quelques défis et cette « mauvaise période » du mois en fait partie. Pour certaines camgirls, cette période des règles est le moment idéal pour se prendre quelques jours de vacances alors que les camgirls débutantes n’ont pas (encore) cette possibilité et doivent donc faire preuve de créativité pour gagner de l’argent et fidéliser leurs audiences durant cette période.

Beaucoup de camgirls débutantes se posent des questions à ce sujet : puis-je me masturber pendant mes règles et faire payer pour ce type de show ? Les sites de sexcam l’autorisent-ils? Mes clients ne vont-ils pas m’oublier si je ne suis pas connectée pendant une semaine?

Il n’y a pas une réponse ni une solution unique à ce problème de règles. Je vais donc vous lister ci-dessous les différentes possibilités qui s’offrent à une camgirl pour concilier son métier et sa nature de femme.

Possibilité 1 : Réaliser des shows pour les fétichistes de sang

La première solution qui peut venir à l’esprit est tout simplement de faire comme d’habitude, de continuer les shows de masturbations et de pénétrations pendant les règles. Après tout et même si ce n’est pas la majorité, beaucoup de couples continuent à avoir des rapports sexuels pendant les règles. Il n’y a pas de contrindication à cela excepté l’état des draps après le rapport… Bien évidement, cela dépend de chaque femme / homme, de leurs libidos respectives et également de l’abondance des règles. Revenons à nos shows de camgirls, pour réaliser des shows « sanglants » il faut donc que :

  1. cela vous plaise ! C’est le point numéro 1. N’allez pas vous forcez à faire quelque chose qui ne vous plait pas sous prétexte que quelqu’un est prêt à payer pour cela. De plus, si vous ne prenez pas de plaisir pendant vos shows vous allez avoir du mal à en faire prendre aux personnes qui les regardent. Rassurez-vous, si vous êtes dans ce cas et que vous avez besoin d’argent nous allons voir dans la suite de l’article d’autres méthodes pour continuer à en gagner sans repeindre votre cam room en rouge. A l’opposé, certaines femmes ont leurs libidos qui explosent durant les règles. Si c’est votre cas, alors faites vous plaisir!
  2. trouver votre public. De la même manière que certaines femmes n’aiment pas se masturber ou avoir de relation sexuelle pendant les règles certains hommes n’aiment pas regarder des shows de ce type. Honnêtement, si vous laissez le choix à un viewer entre un show « sanglant » et un show « classique », la majorité ira voir la camgirl qui réalise un show « classique ». Néanmoins, il existe des fétichistes de tout et n’importe quoi donc vous trouverez forcement sur internet des personnes attirées par des shows « sanglants ».
  3. trouver une plateforme cam qui accepte cette pratique. C’est certainement le point le plus compliqué si vous désirez réaliser ce type de show. La majorité des grosses plateformes webcam n’autorise pas cette pratique. Il existe certainement des plateformes « spéciales fétichistes » qui acceptent ce type de show mais ne l’ai ayant jamais testées, je ne peux pas vous en conseiller.

Bon, vous l’aurez compris, sans aller jusqu’à dire que cette pratique me dégoute je n’en suis absolument pas adepte. Mais il y a certainement un marché pour ce type de show et si cela vous tente, à vous de jouer!

Possibilité 2 : Prendre quelques jours de vacances

Une autre possibilité est tout simplement de ne pas réaliser de shows pendant ses règles et de prendre une petite semaine de vacance. Je connais des camgirls qui travaillent 6 jours sur 7 voir 7 jours sur 7 hors période de règles et prennent une semaine de vacance pendant leurs périodes de menstruation.

Bien sûr, ce rythme de travail n’est pas applicable à toutes les camgirls. Chacune possède ses propre contraintes (personnelles, familiales, professionnelles,…) et un emploi du temps de ce type n’est pas forcement réalisable. Mais pour une camgirl sans enfant, célibataire et dont c’est la seule activité professionnelle, c’est une possibilité envisageable.

Attention néanmoins, si vous venez de commencer votre activité de camgirl, prendre une semaine de vacance tous les mois n’est clairement pas recommandé. En effet, prendre une semaine de vacance implique d’avoir des clients réguliers qui seront toujours présent à votre retour. Si vous venez de commencer votre activité, vous devez en premier lieu vous concentrer sur la création d’une audience fidèle et cela passe par une régularité dans la réalisation de vos show. Prendre une semaine de vacance tous les mois doit, à mon sens, uniquement être réservé aux modèles cam établis. Les nouveaux modèles devront faire preuve de patience et de travail avant de jouir de cette possibilité.

Possibilité 3 : Réaliser des shows sans pénétration

Je vous ai jusque là présenté les deux extrêmes, à savoir pénétration sanguine ou vacance. Heureusement, il existe d’autres solutions plus facilement applicables pour la plupart des filles.

Vous pouvez par exemple réaliser des shows sans pratiquer de pénétration. Il s’agit d’une solution simple et efficace qui élimine pratiquement tout risque de situation gênante. Il est d’ailleurs important de remarquer que certaines camgirls ne réalisent jamais de pénétration durant leurs shows, qu’elles aient leurs règles ou non. De mon coté, je réalise habituellement des pénétrations (gode et fuckmachine) et dois donc adapter mes shows si je souhaite en réaliser durant mes règles. Je pense qu’il faut être transparente avec ses spectateurs, à fortiori s’il s’agit de clients réguliers. Rédigez donc simplement un mémo rapide dans le profil de votre room + dans le titre du show afin d’avertir votre public que je ne pourrez rien faire de vaginal. Ils comprendront en général rapidement l’allusion.

Concernant les shows sans pénétration vaginale, n’ayez pas peur d’expérimenter de nouvelles idées. Voici quelques exemples :

  • jeux de rôles / cosplay : vous pouvez vous amuser avec le roleplay / cosplay pendant quelques jours. Vous proposerez ainsi à vos clients une « nouvelle camgirl » à chaque nouvelle session de liveshow. De l’étudiante timide à l’infirmière coquine, il y a de quoi faire.
  • Striptease / danse sexy : un classique des shows camgirls que les règles n’empêchent pas de réaliser. Associé à quelques conversation cochonne, vous pouvez réaliser un show sans montrer votre sexe.
  • Fellation : une pipe à la place d’une pénétration classique, ça ne vous rappelle rien? Non, vraiment? Pour les show cam, c’est pareil. Rien ne vous empêche de réaliser des fellations torrides à vos godes préférés en échange de quelques tips de vos spectateurs.
  • Pénétration anale : Variante du point précèdent, on ne peut pas passer par devant donc on attaque par derrière! Si vous êtes à l’aise avec cette pratique, vous n’aurez aucun problème à divertir vos spectateurs durant vos périodes de règles.
  • Fétichistes des pieds : Vous n’avez jamais durant un show eu un clients qui vous demande de rapprocher vos pieds de la webcam? Bien sûr! Vos périodes de règles sont l’occasion de travailler cette audience. Et il n’y a pas que des fétichistes des pieds.
  • Masturbation clitoridienne. Ce n’est pas parce que vous avez vos règles que vous ne pouvez pas stimuler votre clitoris. A vos Domi!
  • Shows de domination / soumission : Vous n’avez jamais testé le BDSM (Bondage Discipline Domination Soumission Sado-masochisme)? C’est le moment d’essayer. A vos les menottes, chaines, fouets, cravache et les vêtements en cuir/latex.
  • Shows sous la douche. Vous pouvez également essayé les shows sous la douche. En cas de fuite, rien ne sera taché et la fuite sera à peine visible à la webcam grâce au flux de l’eau. De plus, beaucoup de viewers aiment ce type de show finalement pas si répandu.
  • Jeux / massage des seins : si vous n’avez pas de petits seins comme les miens rien ne vous empêche de réaliser un show dont votre poitrine est le principal sujet d’attention : massage, huile, branlette espagnole avec gode, malaxage des tétons,…

Comme vous le voyez, il existe des tonnes de spectacles qui peuvent être réalisés sans pénétration vaginale tout en étant intéressant pour vos spectateurs / clients. La liste est loin d’être exhaustive et votre imagination, associée à la connaissance de votre audience, vous permettra d’en trouver d’autres.

Si vous devez enlevez vos sous-vêtement au cours de ces shows, voici une astuce classique pour être nue, et même jambes écartées, pendant vos règles. Cela consiste simplement à porter un tampon et à rentrer la ficelle aussi loin que possible. Il est également possible de couper la ficelle pour éviter tout accident qui rendrait le show bien moins glamour. Certes, cela vous demandera quelques recherches plus tard pour retirer le tampon mais…

Possibilité 4 :Les soft tampons et cups sont vos meilleurs amis

Voici une solution à mi-chemin entre les shows « sanglants » et les shows « sans pénétrations » qui permet, moyennant quelques achats, de réaliser des shows avec pénétration soft durant vos règles. Il s’agit d’utiliser des soft tampons (ou éponges menstruelles) au lieu des tampons classiques. Ces soft tampons sont spécialement conçus pour avoir des rapports sexuels durant les règles. Si vous ne connaissez pas, voici un aperçu des avantages / inconvénients.

C’est une solution que j’ai énormément utilisée à mes début pour garder une certaine régularité et qui me permettait de réaliser presque les mêmes shows pendant ma période de règles que durant le reste de mon cycle. Attention néanmoins, je vous conseille d’éviter les pénétrations trop profondes et brutales sous peine d’avoir quelques problèmes de fuites et des difficultés pour enlever le soft tampon. De mon coté, j’utilise principalement cette solution avec mon Lush sans problème jusqu’à maintenant. J’ai testé quelques fois avec ma fuckmachine en prenant garde à ne pas l’enfoncer trop profondément. Bien que prévu pour être utilisé lors de rapport sexuels je n’étais pas très à l’aise avec un éventuel incident… Incident qui a d’ailleurs eu lieu une fois ce qui fait que j’utile à présent les soft tampons uniquement avec un Lush ou des petites pénétrations à l’aide d’un gode.

Pour éviter toute déconvenue, je vous conseille de tester la solution hors camera dans un premier temps. Si cela est concluant pour vous, vous pourrez réaliser des shows avec pénétrations soft devant votre webcam pour le plus grand plaisir de vos spectateurs.

De la même manière qu’il existe des soft tampons, il existe également des soft cups qui permettent d’avoir des relations sexuelles pendant la période rouge. Elles sont conçues pour permettent une pénétration sans inconfort ni fuite et tiennent en place et résistent au « chocs » malgré les à-coup répétés provoqués par la pénétration. J’ai plusieurs copine qui m’en disent du bien, il est donc possible que je délaisse prochainement mes soft tampons pour une soft cup!

Possibilité 5 : En profiter pour travailler ses réseaux sociaux et son fanclub

Si vous réalisez peu ou pas de show durant vos règles (par manque d’envie par exemple), vous pouvez mettre à profit ce temps pour travailler en profondeur sur votre projet de camgirl. Quelques exemples de taches que vous pouvez réaliser et sur lesquelles vos règles n’ont aucune incidence :

  • Créer et publier du contenu sur ses réseaux sociaux. Interagir avec ses followers. Pour plus d’information, n’hésitez pas à parcourir mon article sur la gestion d’un compte twitter.
  • Créer et publier du contenu sur votre compte MYM (ou autre plateforme de fanclub).
  • Et plus généralement, travaillez sur l’analyse de ce que vous faites lors de vos shows et de ce qui peut être amélioré (show, heure de connexion, décoration, tenues,…).

Possibilité 6 : Les contraceptifs qui bloquent les règles

La dernière solution de cet article pour pouvoir faire son métier de camgirl malgré les cycles menstruels est de ne plus avoir de règle!

Cela est bien sûr d’actualité pour les femmes ménopausées (cela peut parfois arriver assez jeune et il y a bien des camgirls de la catégorie « femme mature ») mais également possible pour toutes les autres. Vous en avez sans doute déjà parlé avec votre gynécologue mais il existe des moyens contraceptifs qui bloquent les règles.

Alors, je ne suis pas experte sur le sujet mais sachez que cela existe (Pilules en continu, stérilet hormonal qui bloque le cycle menstruel,…). Si vous avez des questions je vous invite à en discuter avec votre gynéco. De mon coté, je n’ai jamais envisagé ce type de dispositif car j’avais lu que cela pouvait impacter la libido. Avouez que ce serait dommage 🙂 Plus sérieusement, si vous voulez arrêter complètement vos règles, parlez à votre gynéco des types de contraceptifs existants et de ce qui vous conviendrait le mieux suivant votre situation personnelle. C’est qu’en même plus sûr que des avis et articles lus sur internet 😉