[Devenir-camgirl] Avant de commencer cet interview, j’aimerais ajouter quelques mots à propos de notre invitée. Je connais Coralie depuis de nombreuses années et je souhaite la remercier pour la participation à cet interview pour deux raisons : 1) il est difficile de trouver des camgirls voulant bien se prêter à ce jeu donc merci pour le coup de pouce!, 2) son parcours et surtout sa façon de réaliser des shows est très intéressante et intéressera certainement les lectrices que vous êtes. Merci 😉

[Devenir-camgirl] Bonjour Coralie, quel age as-tu ?

[Coralie] J’ai 32 ans. Je commence donc à être considérée comme une Milf dans le milieu de la cam!

[Devenir-camgirl] Sur quel(s) site(s) peut-on te retrouver?

[Coralie] Sur Chaturbate et Xcams. Mais j’ai testé pas mal de site existant et même n’existant plus (pour ceux qui ont connu l’époque Francolive 🙁 ).

J’utilise principalement Chaturbate. Certes c’est un gros site avec pas mal de concurrence mais avec l’expérience, je préfère ramasser plein de miettes d’un gros gâteau plutôt qu’une petite part d’un petit gâteau. Il faut aussi reconnaître que Chaturbate est majoritairement utilisé par des Américains pour qui la culture du tip est beaucoup plus naturelle.

J’utilise Xcams en dilettante. J’y gagne moins d’argent mais les shows sont plus reposants, plus cool. Il s’agit de shows privés avec un public fidèle majoritairement francophone. Mais il est clair que j’aurais du mal à dégager les mêmes revenus en étant exclusivement sur Xcams.

[Devenir-camgirl] Depuis quand et pourquoi es-tu devenue camgirl?

[Coralie] J’ai commencé cette aventure en 2015, à 28 ans.

Pourquoi? En 4 mots : liberté spatiale et temporelle!! Pour expliquer, à la fin de mes études, je me suis vite rendu compte que ma seule chance de trouver du travail dans mon domaine était de rester à Paris. Malheureusement, je déteste les grandes villes et la promiscuité… Je prends sur moi durant mes deux premières années de vie active mais cela m’était très pesant. De plus, le travail que j’effectuais ne me plaisait pas. Je n’avais aucune liberté dans sa réalisation, je devais faire exactement ce qu’on me demandait, point.

J’ai donc pris la décision pour gagner en liberté dans l’exécution de mon travail de devenir Freelance (et oui, camgirl c’est pour plus tard!). J’arrivais à en vivre mais mes revenus dépendaient à 70% d’un seul gros client. Gros client qui m’obligeait à venir travailler au siège de son entreprise et qui était aussi très directif dans les instructions données. Bref, à 70% du temps j’avais les contraintes d’une salariée sans les avantages et j’habitais toujours à Paris.

J’en parle avec mes ami(e)s et une bonne amie à moi me met sur la piste du métier de camgirl. Elle se reconnaîtra, il parait qu’elle a même écrit un blog sur le sujet ;-). Honnêtement, au début j’étais très septique. Mais la liberté associée à ce métier m’incita néanmoins à tester. Test qui fut concluant et me voilà donc lancée dans cette nouvelle aventure. J’ai maintenant cette liberté qui me permet d’habiter où je le souhaite (en pleine campagne!) et de voyager plusieurs mois par ans.

[Devenir-camgirl] Arrives-tu à en vivre ? Peux-tu nous donner des chiffres?

[Coralie] Pour commencer, il faut savoir que j’ai gardé en parallèle mon activité de freelance en communication. Mais liberté oblige, uniquement avec des clients me laissant travailler de chez moi. Ceux sont essentiellement des « petits » clients et cela me prend environ 15 à 20h par semaine.

La partie camgirl se concentre donc sur le reste du temps, soit entre 10 et 15 heures de show par semaine. C’est une moyenne, c’est en réalité assez fluctuant. Coté argent, je réalise en moyenne un chiffre d’affaire d’environ 3000€ par mois.

Donc pour répondre à la question : j’en vis donc partiellement car j’ai deux activités mais cela pourrait tout à fait être mon unique source de revenus.

[Devenir-camgirl] Comment protèges-tu ta vie privée sur les sites?

[Coralie] Sujet très intéressant car c’est certainement le frein le plus important, et de loin, pour les filles souhaitant se lancer. Et évidemment ça l’était pour moi aussi.

J’en suis arrivée à la conclusion que les recettes les plus simples sont les meilleures et j’ai simplement fait le choix de ne jamais montrer mon visage à la caméra. Et oui, il est tout à fait possible d’être camgirl sans montrer son visage. J’ai en permanence un masque (en dentelle noire sexy) pour cacher mon visage et je m’arrange de plus pour que mon visage soit hors du champ de la webcam la plupart du temps. Et cela même dans les shows privés sur Xcams où je ne montre jamais mon visage. J’en joue même avec les viewers lors des cam2cam.

Bref, la meilleure façon de protéger sa vie privée est de ne pas l’exposer!

Edit devenir-camgirl : j’ai écrit un article à ce sujet ici

[Devenir-camgirl] Tes proches connaissent-ils ton activité ?

[Coralie] Uniquement mon copain et mes deux plus proches amies.

[Devenir-camgirl] Quel est ton statut juridique ?

[Coralie] J’ai une SASU mais ce n’est pas (plus) le statut qui est le plus adapté à ma situation.

En fait, comme je l’ai expliquée plus haut, je me suis lancée en tant que camgirl alors que j’étais déjà freelance en communication. J’avais donc déjà ouvert une auto-entreprise. A l’époque, le plafond de chiffre d’affaire était autour de 32000€ annuel. J’en étais déjà très proche avec mon activité de freelance et j’ai donc ouvert cette SASU (Société par actions simplifiée unipersonnelle) pour cumuler mes deux activités.

Aujourd’hui, le plafond de CA de l’auto-entreprise a été doublé et je pourrais donc exercer mes deux activités au sein d’une auto-entreprise. Pas de comptable, beaucoup moins de charge sociale…, je serais très largement gagnante. Mais, parce qu’il y a un mais, je suis entrain de faire un prêt pour acheter mon logement et les banque me demandent un historique de 3 ans de mon entreprise. Ce n’est donc pas le moment de changer. Néanmoins, dès le prêt octroyé, je repasse en micro-entreprise.

[Devenir-camgirl] Un conseil pour les camgirls débutantes ? 

[Coralie] Alors pour les camgirls qui viennent de commencer, je dirais ne vous découragez pas! Les premiers shows sont les plus difficiles. Pas facile de rester plusieurs heures devant sa cam sans voir un token tombé ou même sans viewer intervenant dans le chat. Rassurez-vous, on est toutes passées par là. Seules celles qui ont persévéré ont réussie!

Pour celles qui hésitent à se lancer, je dirais « tentez, vous n’avez rien à perdre! » Si la question de votre vie privée vous fait peur, vous savez qu’il est possible d’y arriver sans montrer son visage, donc allez y!

[Devenir-camgirl] Es-tu présente sur les réseaux sociaux ?

[Coralie] Je l’étais, je ne le suis plus, et je le serai bientôt à nouveau!

En fait, j’avais un compte Instagram avec pas mal d’abonnés mais j’ai été bannie durant la dernière vague « anti-sexy » (comme beaucoup de camgirls finalement).

J’ai prévu de me créer un compte twitter mais j’ai un peu « la flemme » pour l’instant. Il faut également que je me documente sur Snapchat.

[Devenir-camgirl] Où te vois-tu dans 5 ans ?

[Coralie] Bonne question! Honnêtement, je n’en est pas la moindre idée. Vivre comme aujourd’hui m’irait très bien!

Si la question est « est-ce qu’une fille de 37 ans peut encore être camgirl? », alors ma réponse est oui!

[Devenir-camgirl] Merci pour ce partage.